Les attentats du 11 septembre 2001
Mondialisation financière et terrorisme
René Passet
L'Effroyable mensonge
Guillaume Dasquié
Livres et revues consacrés au 11 septembre. Réduction de 5 euros avec le code "CADEAU" !
Livres - Meilleures ventes
Antoine Vitkine
Reporters du Der Spiegel
Eric Laurent
Jonathan Randal
Fiammetta Venner
Dominique Lapierre, Larry Collins
Frédéric Beigbeder
Bernard-Henri Lévy


Oussama: la fabrication d'un terroriste
Livre: Le vrai Saddam Hussein

DVD

Retrouvez les livres rares ou épuisés sur le 11 septembre
Ca y est, ils l’ont fait…
3 messages

Bojinka
Lundi 12 janvier 2004 à 12h49 #10
Ils avaient prédit leur repositionnement et c’est ce qu’il s’est passé.

Quoi ?
Le repositionnement des forces US dans le Moyen-Orient et dans l’Asie du sud-est. En clair, l’Iraq et l’Afghanistan.

Qui ?
Zbigniew Brzezinski, dans son bouquin « The Grand Chessboard » écrit en 1997, qui a travaillé avec Carter, Kissinger, Reagan, Bush

Wolfowitz, Carlucci, Rumsfeld, Armitage, Cheney, Jeb Bush, James Woolsey, et d’autres sur http://www.newamericancentury.org. On y trouve un document de septembre 2000 : Rebuilding Americas Defenses qui décrit le besoin des Etats-Unis pour leur intérêt et leur sécurité de se repositionner en Asie et au Proche Orient.

Ce site sert à expliquer que :
- the American leadership is good both for America and for the world
- to explain what American world leadership entails
C’est écrit sur la première page!

Et le rapport avec le 11 septembre ?
Ils avaient besoin de l’aval de l’opinion américaine ainsi que de l’OTAN.

Quel pays fut visé en premier par la riposte américaine ? L’Afghanistan. Parce qu’il abritait Ben Laden. Ha, ha. En janvier 2001, le FBI a interdit à ses agents d’enquêter sur la famille Ben Laden. En mai 2001, les Etats-Unis envoyaient $41.000.000 aux Talibans.

Le 11 septembre était le laissé-passer qui a permis à Wolfowitz et Rumsfeld d’avoir leur guerre en Iraq, et aux autres d’avoir leur pétrole. C’est Wolfowitz qui le dit. Un journaliste lui a demandé pourquoi les USA n’allaient pas en Corée, alors qu’ils étaient allé en Iraq et Wolfowitz a répondu c’était parce que l’Iraq baignait dans le pétrole.

Bien sur qu’ils ont laissé faire pour des raisons financières et politiques : http://www.911timeline.net/marianivsbush.htm
Et ils sont toujours en place…


Maître Fâche
Lundi 12 janvier 2004 à 17h49 #11
Je pense, pour vraiment cerner la politique américaine, qu'il faut élargir les visées et les conjectures.

Quelle est la véritable menace pour le leadership mondial américain dans les 20 prochaines années? C'est la Chine, évidemment, aucun autre pays n'a la capacité de rattraper les Etats-Unis en économie et en influence. Il n'y a que la Chine, dont la population ne cesse de croitre, qui accueille désormais plus de la moitié des structures de production de produits américains (voilà où mène la délocalisation) et qui compte hors de ses frontières une diaspora mondiale qui ne cesse de faire rentrer des capitaux au sein du pays.
Comment maintenant faire en sorte pour les américains de garder les chinois sous leur tutelle? Comment être sûrs d'avoir toujours une longueur d'avance afin de les empêcher de prendre leur envol et d'asseoir enfin leur influence au niveau mondial? En contrôlant étroitement leurs ressources en pétrole. Si les américains contrôlent toutes les ressources pétrolifères du Moyen-Orient, ils parviendront toujours à faire du bénéfice sur l'économie chinoise. Comme une taxe sur le bénéfice. C'est cette laisse que veulent aujourd'hui mettre en place les américains.
Regardons maintenant une carte du moyen-orient: les Etats-Unis ont déjà sous leur tutelle l'Irak et l'Afghanistan. L'afghanistan a bien sûr une frontière avec la Chine, mais aussi avec... l'Iran. Et quel autre pays est en contact avec l'Iran. L'irak! Et après l'Irak? La Syrie. Envers quels autres pays les Etats-Unis se sont-ils empressés de proférer les plus ignomigneuses menaces dès la guerre d'Irak "terminée"? L'Iran, qui faisait déjà partie de "l'Axe du mal", et la Syrie, qui s'est aussitôt applatie.

Voilà un parcours idéal pour mettre en place un pipeline: méditerranée, Israël, Syrie, Irak, Iran, Afghanistan, Chine, et ainsi signer un juteux contrat d'approvisionnement en pétrole pour la Chine et les Etats-Unis.

Bojinka
Mardi 13 janvier 2004 à 13h36 #12
Ce pipeline est déjà en route, mais part du Turkmeninstan, passe par l'Afghanistan et par le Pakistan pour arriver dans la Mer D'Oman (Ocean Indien).
La Chine n'aurait jamais pu construire ce pipeline. Il fait plus de 5000 km de long, la Chine n'a ni les moyens, ni la technologie pour cela.

C'est (entre autre) Unocal qui exploite ce pipeline, et comme vous le savez tous, le Premier Ministre d'Afghanistan, Amid Karzai, est un ancien employé d'Unocal.
La guerre contre les Talibans était prévue de longue date, parce qu'ils refusaient que les USA construisent ce pipeline. Début 2001, l'Administration Bush avertissait les Talibans : "either you accept our offer of a carpet of gold, or we bury you under a carpet of bombs".

Encore un mot sur Unocal. Ils ont engagé Kissinger comme conceiller, pour ce projet. La CNOOC a choisi Kissinger comme conceiller. CNOOC : Chine Natinonal Off shore Oil Company
Ca y est, on l'a l'assosiation Unocal-Chine, avec tout ce que ça entraine.


Il n'y a pas que le pétrole en Afghanistan, il y a aussi l'opium.
Il n'a y pas eu de plantation en 2000, les Talibans ont détruit les champs. 90% de la production du pays était partie, les 10% restants étaient sous le contrôle de l'Alliance du Nord.
Avant 1979 et la guerre Afghanistan-Russie, 0% de l'héroïne qu'on trouvait aux USA ne provenait de l'Afghanistan. Fin des années 80, 40% de la consommation d'heroïne provenait de cette région.

L'impact aurait été désastreux sur l'économie américaine si la situation n'était pas rétablie

[ Créer un nouveau fil ]

[ Répondre à ce fil ]

Bagdad année zéro
Hakim Ben Hammouda
Prix: 17.10 €
Mike contre-attaque !
Michael Moore
Prix: 7.41 €
L'Effroyable mensonge
Guillaume Dasquié, Jean Guisnel
Prix: 10.00 €
Bush s'en va-t-en guerre
Bob Woodward, Collectif
Prix: 19.00 €
Le droit international face au terrorisme
Collectif
Prix: 30.00 €